Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Quand Liv Strömquist s’empare de l’Amour avec un grand A

Liv Strömquist est une autrice suédoise de bandes dessinées. Chacune de ses oeuvres – éminemment féministe – s’intéresse à une question sociale et nous livre une analyse documentée, engagée et percutante.

Forte du grand succès de ses romans graphiques, l’autrice devient peu à peu une véritable référence féministe.

L’incroyable univers de Liv Strömquist

Avant d’entrer dans le vif du sujet de l’oeuvre Les sentiments du Prince Charles, il convient d’expliquer brièvement l’univers de l’autrice. Si ces dessins sont originaux, ce qui la caractérise c’est surtout son style drôle et mordant. Elle nous parle de sujets extrêmement sérieux sur un ton absolument délicieux et direct. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’autrice ne mâche pas ses mots. En ce sens, elle se démarque remarquablement et fédère un lectorat de plus en plus grand.

Les sentiments de Prince Charles, une BD qui parle d’amour

On l’a dit, Liv Strömquist s’intéresse énormément aux questions sociales et notamment à la condition de la femme. Forcément, cela implique une réflexion sur l’amour et la relation amoureuse.

Loin d’être une ode à l’amour, la bande dessinée de l’autrice se penche sur la notion elle-même, ce qu’elle a impliqué historiquement et ce qu’elle implique actuellement pour les femmes.

C’est un euphémisme que de dire qu’elle a un regard critique et qu’elle déconstruit la relation amoureuse.

La relation amoureuse loin d’être anodine

La bande dessinée Les sentiments du Prince Charles est le fruit d’une véritable refléxion de l’autrice sur l’amour.

Liv Strömquist nous montre à quel point l’état amoureux n’est pas inhérent à la nature humaine. L’amour aussi est politique: ses comportements et sa perception au fil des années est le fruit d’une construction purement sociale.

Pour illustrer cet essai-bande dessinée, l’autrice convoque à la fois des célébrités, telles que le Prince Charles et Bobby Brown, des écrivains et philosophes. L’oeuvre est enrichie de sources, ce qui donne indéniablement plus de force à ses explications et allégations.

Une réelle invitation à la réflexion

Liv Strömquist, dans sa bande dessinée, nous incite à remettre en question les normes que l’on a toujours connu et la vision habituelle que l’on a de l’amour.

Les sentiments du Prince Charles nous invite à considérer les relations amoureuses sous un prisme différent. Pour ce faire, elle aborde le thème du mariage. Encore majoritairement perçu comme étape nécessaire dans la vie, cet acte a pour finalité de régir la vie de la femme. Liv Strömquist questionne également la notion de fidélité. Elle remonte jusqu’à l’origine de ce désir d’exclusivité et rappelle l’impossible dissociation actuelle entre l’amour et le désir.

L’autrice nous démontre que l’amour est une conception beaucoup trop caricaturée et normée.

Surtout, elle explique en quoi la relation amoureuse a également été un moyen utilisé par le patriarcat pour dominer la femme et la placer dans un état de dépendance et de soumission.

Cette bande dessinée est un essai qui peut faire l’effet d’une bombe tant elle déconstruit de nombreux idéaux sur l’amour.

Elle a le mérite de pointer du doigt des questions, des faits, que l’on croit ancrés dans notre société et de les remettre en question.

Une bande dessinée féministe libératrice

Les sentiments du Prince Charles est un puissant plaidoyer pour l’autodétermination et la réelle prise de conscience de ses propres désirs.

Ce qui est certain, c’est qu’il est impossible de refermer cette bande dessinée sans être secoué.e.

L’ensemble des informations et des propos de Liv Strömquist est tellement percutant, qu’il résonne encore dans nos esprits après notre lecture.

On ne perçoit plus sa propre relation de la même manière car elle a instillé des pistes de réflexion extrêmement parlantes.

Les sentiments du Prince Charles est un appel à la libération des corps et des consciences. A la libération de la femme.

L’autrice, grâce à son style rempli de vitalité et d’humour, pose les bonnes questions et explique de manière claire et extrêmement documentée les faiblesses de la relation amoureuse telle qu’elle a été conçu et continue de l’être de nos jours.

Parce qu’il n’est jamais trop tard pour ouvrir son esprit et nourrir ses réflexions; parce que cette oeuvre insuffle – même inconsciemment – une prise de conscience, parce que Liv Strömquist écrit en faveur d’une libération de la femme, il faut se plonger dans Les sentiments du Prince Charles.

%d blogueurs aiment cette page :